A quel moment peut-on parler de logement insalubre ?

Un logement est insalubre s’il représente des risques sur la sécurité et un danger sur la santé des habitants. Différents critères peuvent évaluer l’insalubrité d’un logement selon l’état de la maison, sa structure, les équipements, etc. Le logement est dit insalubre en présence d’une pièce humide ou envahie par les nuisibles, du dysfonctionnement de l’eau courante, d’une chambre dénuée de fenêtres ou de portes,… c’est la détérioration d’une maison entière ou d’une partie. Si vous êtes locataires, quels sont les recours? Quels sont les inconvénients pour les propriétaires?

Définition de l’insalubrité

L’insalubrité fait référence aux mauvaises conditions du logement comme la mauvaise odeur, le manque d’air et de lumière, l’absence de propreté, l’instabilité des escaliers,… que ce soit à l’intérieur (défaut d’air ou humidité du local) ou à l’extérieur (dépôts d’immondices, stagnation des eaux dans les cours et passages, saleté des murs et des escaliers). Un logement est dit insalubre lorsqu’il est fortement dégradé avec un état critique qui présente des risques pour la santé des occupants. Une maison insalubre nécessite urgemment des entretiens. Pour nettoyer un logement insalubre et pour trouver les meilleures astuces pour la désinfection, le recours aux sites spécialisés comme www.renko.fr est conseillé.

Quelques critères qui définissent l’insalubrité

Plusieurs critères permettent d’évaluer l’insalubrité d’une maison : le taux d’éclairage naturel (elle doit avoir des portes et des fenêtres pour que le soleil puissent y accéder),  la structure du logement (dimensions de chaque pièce), l’aération et le taux d’humidité, les facteurs de risques (installation produisant une combustion), les équipements (évacuations des eaux usées), l’usage et l’entretien du local (la propreté et le sur effectif des occupants), etc. Quelques gestes simples peuvent aider pour remédier à l’insalubrité d’un logement comme les entretiens réguliers, le rangement des outils dans le débarras de logement insalubre et l’envoi des choses inutiles dans le débarras de cadavre du logement.

Les conséquences de l’insalubrité

L’insalubrité d’un local peut emmener le propriétaire à de sévères punitions comme le paiement d’amende et même l’emprisonnement face au non-respect de ses obligations. Différents cas peuvent se présenter, pour l’insalubrité remédiable, le préfet remet au propriétaire une liste de travaux à réaliser dans un délai donné avec évacuation immédiate des occupants pour les travaux urgents ; pour l’insalubrité irrémédiable, même avec les travaux, le logement n’est plus habitable. Le propriétaire est obligé de reloger les occupants dans une maison décente. Afin d’éviter tous problèmes liés à l’insalubrité comme les réparations d’urgence et les poursuites pénales, tout propriétaire doit toujours bien entretenir son bien.

Quels sont les nuisibles et parasites qui peuvent envahir votre maison ?
Maison très humide : les causes et les traitements possibles