Qu’est-ce qu’une vente en viager ?

S’adressant particulièrement aux seniors, la vente en viager est une solution très intéressante si vous souhaitez céder votre bien immobilier tout en bénéficiant de revenus supplémentaires. Pour le vendeur ou crédirentier vivant essentiellement de pensions ou retraites, il s’agit d’une option plus qu’avantageuse pour continuer à vivre décemment. Pour l’acheteur ou débirentier, la vente en viager offre la possibilité de faire une bonne affaire sans devoir souscrire à un crédit immobilier.

La vente en viager, comment ça se passe réellement ?

Dans le cadre d’une vente immobilière classique, l’acquéreur devra payer la totalité du prix du bien à acheter avant la signature de l’acte de vente. Pour la vente en viager, la modalité de payement est différente puisque le vendeur ne perçoit qu’une partie du montant de l’acquisition (dit bouquet) lors de la signature, ensuite une rente viagère lui sera versée tout au long de sa vie.

Le viager peut être sur une seule tête (le crédirentier reçoit la rente jusqu’à son décès) ou sur plusieurs têtes (la rente est versée jusqu’au décès du dernier survivant).

En clair, la vente en viager se présente comme un transfert de propriété au débirentier en échange d’une rente pouvant servir à arrondir les fins de mois. Il faut cependant noter que la longévité du vendeur est l’un des piliers de viabilité du contrat. Si le vendeur est mourant ou malade, la transaction ne peut être valide, elle sera nulle.

Pourquoi opter pour la vente en viager ?

La vente en viager d’un bien immobilier offre de nombreux avantages aussi bien pour le vendeur que l’acheteur. En effet, pour le crédirentier, la rente versée mensuellement représente une véritable retraite complémentaire ce qui lui offre l’occasion de maintenir son niveau de vie.

C’est d’ailleurs pourquoi elle est plus adaptée aux couples ou personnes âgées vivant seules à faibles revenus. De plus, cela règle directement la question de la succession puisqu’il est possible de transférer le bien à un membre de la famille.

Pour l’acquéreur, les avantages financiers sont considérables puisqu’en plus de lui éviter un prêt bancaire pour l’achat, la vente en viager représente également un placement épargne accompagnée d’une bonne affaire.

Les différents types de vente en viager

En fonction des conditions de vente fixées par les deux parties, mais aussi des besoins de chacun, différents types de contrats sont possibles :

. La vente en viager libre permettant un transfert de propriété immédiat, l’acheteur peut de suite emménager dans la maison et le vendeur perçoit sa rente jusqu’au décès

. La vente en viager occupé est plus fréquente puisque le transfert de propriété est réalisé après la vente, mais le crédirentier garde le droit d’habiter dans la maison, sans droit de la mettre en location

. La vente en viager sans rente permet au vendeur de toucher un bouquet plus élevé immédiatement après la transaction, mais il ne percevra plus sa rente. Il peut tout de même conserver son droit d’habitation

Compromis de vente : quel acompte pour bloquer la vente ?
A quel moment recourir au notaire ?