Votre texte d’annonce immobilière : quelles informations et dans quel ordre ?

Pour attirer les acquéreurs et leur donner plus d’assurance, une annonce immobilière doit comporter des informations obligatoires. Cela est aussi exigé par la loi. Ces informations concernent surtout les caractéristiques du bien à vendre et le propriétaire. Découvrez ces éléments obligatoires pour la publication d’une vente immobilière.

Les caractéristiques du bien à vendre

Pour bien rédiger son annonce immobilière, il faut y insérer, en premier lieu, les caractéristiques du logement à vendre. Cela doit comprendre la nature du bien. Cette construction en question peut être un appartement, une maison…Ensuite, la publication doit comporter l’état général du bien. Pour informer l’acquéreur, il convient d’indiquer la nécessité (ou pas) de travaux de restructuration. En outre, l’annonce doit comprendre la composition du logement, à savoir le nombre de pièces et leur nature. La superficie du bien doit aussi figurer sur l’annonce immobilière. Elle doit être calculée selon les spécifications de la loi Carrez.

Les prix de vente du bien immobilier

Le prix du logement est sans doute l’une des informations qui intéresse les acquéreurs lors de la consultation d’une annonce immobilière. Pour se conformer aux réglementations en vigueur, le vendeur doit faire preuve de transparence dans sa publication. Ainsi, depuis 2017, la loi préconise la présentation des honoraires retenus par l’agence immobilière sur l’annonce. Il est aussi obligatoire d’indiquer la partie qui prendra en charge ses frais lors de la vente. Pour résumer, recensons les éléments indispensables dans l’annonce : le prix de vente TTC du bien, le prix de vente sans honoraires d’agence immobilière, le montant des honoraires et la partie qui est tenue de régler les honoraires.

Les autres informations

Hormis ces informations, d’autres éléments doivent apparaître sur l’annonce de vente immobilière, dont les résultats du DPE. Ceux-ci aideront l’acheteur à avoir plus de renseignements sur la qualité énergétique de la construction.

Pour un logement en copropriété, en particulier, le vendeur doit mentionner dans l’offre qu’il s’agit d’un bien en copropriété. De plus, il est tenu d’indique le nombre de lots au sein de la construction, la moyenne annuelle des charges versées par le vendeur et la liste des procédures rattachés au bien en copropriété.

L’annonce immobilière doit aussi comprendre le numéro SIREN de l’agence immobilière qui réalise la vente pour le compte du vendeur. L’indication des prix pratiqués par le professionnel est également obligatoire.

L’insertion des photos du logement à l’annonce de vente immobilière est conseillée (mais facultative) pour mieux informer l’acquéreur. N’oubliez pas que la rédaction de la publication doit être réalisée de manière claire et transparente.

Les diagnostics immobiliers obligatoires pour la vente
Compromis de vente : quel acompte pour bloquer la vente ?