Choisir un syndic de copropriété à prix pas cher en ligne

Choisir un syndic de copropriété

Le développement du numérique affecte pratiquement toutes les activités économiques. La gestion des immeubles en copropriété n’échappe pas à la tendance générale. Ainsi, les copropriétaires ont maintenant la possibilité de choisir entre un syndic professionnel traditionnel et un syndic à distance pour administrer leur copropriété. Cette formule dématérialisée attire de plus en plus d’adeptes. Mais pour choisir en connaissance de cause, il est primordial d’examiner d’abord cette nouvelle fonction pour se faire une idée de ses implications et de ses avantages.

Comprendre le fonctionnement d’un syndic en ligne

Ce syndic pratique une gestion à distance de la copropriété. Mais avec cette formule, les obligations légales du syndic ne changent pas. Il continue à représenter le syndicat des copropriétaires ou l’association syndicale libre (ASL). La dématérialisation de la fonction se traduit par des échanges principalement par Internet, téléphone et SMS. La présence physique du syndic est remplacée le cas échéant par l’emploi de la vidéoconférence. La documentation de la copropriété est accessible en ligne à travers un compte sécurisé (extranet). Le syndic de copropriété devra contracter une assurance civile professionnelle, avoir une carte professionnelle et disposer d’une garantie financière. S’il n’est pas tenu d’assister en personne aux assemblées générales, il doit en rédiger l’ordre du jour et le diffuser ainsi que les convocations et les procès-verbaux. En fait, les interventions qui demandent la présence physique du syndic sont déléguées soit au conseil syndical ou à un copropriétaire référent. Ceci étant, le syndic s’occupe de la comptabilité, du recrutement et de la gestion du personnel ainsi que de la relation avec les entreprises. Pour avoir une idée sur le contenu de l’offre, il suffit de consulter celle d’une copropriété syndic.

Opter pour une gestion en ligne de la copropriété

Il y a d’abord, la réactivité. On dit souvent qu’un syndic professionnel classique met du temps pour répondre, surtout quand il s’agit d’une petite copropriété. Ce n’est plus le cas avec le syndic dématérialisé, qui reste joignable soit par téléphone, Internet, courrier ou par l’intermédiaire d’accompagnateurs qualifiés pour répondre aux diverses questions qu’un copropriétaire peut poser. La compétitivité représente le deuxième atout de cette formule. En effet, la dématérialisation coïncide avec des coûts moindres, et les syndics de la nouvelle génération proposent des tarifs plus avantageux que ceux de leurs concurrents. La transparence de la gestion des documents est un autre avantage. Ceux-ci sont complètement mis en ligne et accessibles facilement aux intéressés. De plus, il est possible de changer facilement de syndic, car les contrats dans cette formule durent une année contre trois dans la formule classique.

Choisir le bon syndic en fonction de ses besoins

Il ne faut pas confondre syndic low cost et syndic bas de gamme. Certes, pour les copropriétaires, le coût est moindre que celui d’un syndic classique, mais cela se justifie par la nature de la formule, essentiellement basée sur la dématérialisation. La contribution plus importante des copropriétaires dans la gestion est une deuxième raison. Avant de choisir un syndic moins cher, il faut examiner les offres et identifier les tâches qui seront prises en charge par ceux-ci. Une comparaison entre les différentes offres aboutit à l’identification de la plus intéressante en matière de coût et aussi de prestations proposées. Généralement, les copropriétaires devront désigner un référent qui sera le vis-à-vis du syndic. D’un autre côté, les assemblées générales seront animées par l’un des copropriétaires, mais certains syndics proposent d’y participer en vidéoconférence. Concernant les travaux votés en assemblée générale, le syndic à distance en conserve la gestion administrative et comptable ainsi que la recherche et la mise en concurrence des entreprises, la rédaction du cahier des charges et la réalisation des appels d’offres. Quant au conseil syndical, il sera sollicité pour mener et valider les travaux.

Utiliser un comparateur en ligne

Pour trouver le bon syndic de copropriété, il est possible de dresser un tableau de comparaison en fonction d’un certain nombre de critères, par exemple : le montant du forfait, la présence physique aux assemblées générales, l’accès à la téléassistance, la gestion documentaire ou celle des employés de la copropriété. Ce tableau synoptique fera ressortir aisément le meilleur prestataire. Une autre formule consiste à utiliser un comparateur en ligne qui vous donnera le résultat en quelques clics. Les algorithmes tiennent compte notamment des caractéristiques de la copropriété, la taille, les équipements collectifs, la date de construction, etc. Le comparateur propose ensuite une liste de syndics à distance adaptés à votre copropriété. Habituellement, l’emploi de ces comparateurs est gratuit. Donc, pourquoi ne pas en profiter et trouver dès maintenant un syndic moins cher ?


Réseaux d’eau infectés : contacter une entreprise experte pour intervention
Lutter contre les invasions de souris grâce au Répulsif ultrason