Peinture qui cloque : Que faire ?

Peinture

Quelle frustration lorsque le plafond ou les murs de la pièce qui est fraîchement repeinte se remplissent de craquelures disgracieuses ou de bulles ! Peu importe l’origine de ces cloques, elles ne sont pas définitives. Elles sont faciles à éliminer.

Pourquoi une peinture s’écaille-t-elle ?

Il y a plusieurs raisons expliquant une peinture qui cloque sur les plafonds à savoir : une méthode d’application inadéquate, la température et l’humidité d’une pièce et la qualité du support. Les solutions glycérophtaliques peuvent être efficaces. Composées de résine et plus résistants, elles ne craquèlent pas. Toutefois, elles ont tendance à cloquer ou former de petites bulles. Quant aux peintures acryliques, elles se fendillent et s’écaillent.

Une peinture sèche après avoir évaporé l’eau ou le solvant qu’elle contient. Ces vapeurs font pression afin de tenter de sortir quand elles se bloquent à cause d’une pellicule de peinture. Plus courant, ce phénomène apparaît sur les peintures de types satinées ou brillantes ou glycéro. En effet, elles sont moins poreuses.

Les autres raisons du cloquage de la peinture

Les raisons suivantes peuvent expliquer le problème lié à la peinture qui cloque :

Une température inappropriée

Lors des travaux, la température de la pièce à peindre était trop élevée. Lorsque vous peignez, travaillez sous une température ambiante de 20° environ. Par rapport à la peinture en dessus qui se sèche rapidement, celle qui est en dessous prend trop de temps pour sécher.

La période de fortes chaleurs n’est pas propice à la peinture. Une fois que la peinture à la surface sèche, elle fera barrière aux solvants s’échappant du cœur qui n’est pas encore sec. Par conséquent, la peinture ne pourra pas adhérer correctement au support.

Temps de séchage trop court entre les différentes couches

Lorsque le temps de séchage entre les deux couches n’est pas respecté, la couche de finition va sécher plus rapidement au contact de l’air. Cette situation fera aussi barrière aux émanations de la première couche.

La superposition de deux différentes peintures

Au moment de l’application, la peinture se met à couler lorsque le support est déjà recouvert d’une finition brillante ou satinée. Il n’y a pas encore pire que l’application d’une préparation dite maigre, c’est-à-dire en phase aqueuse sur une zone grasse enduite de peinture à l’huile auparavant.

Un mur extrêmement humide

L’humidité de mur est très fréquente à cause d’un dégât des eaux ou d’une fuite de canalisation ou autres qu’il faut voir avant de peindre une surface. Il est impossible de peindre un mur imbibé. Un nettoyage du mur juste avant la peinture est aussi à éviter. Si jamais, c’est le cas, patientez un peu avant d’appliquer la couche de peinture. Sinon, elle risque de ne pas tenir longtemps. Certains enduits de rebouchage pourraient être la cause du problème particulièrement lorsqu’ils n’ont pas pris un temps de séchage suffisant avant d’être couverts.  

Les solutions pour traiter une peinture cloquée

Avant de chercher une solution pour lutter contre une peinture cloquée, identifiez la source du problème sous peine de voir une nouvelle apparition de cloques. Il faudra vous assurer que votre logement ne soit pas assujetti aux remontées capillaires dues à l’humidité. En général, elles se situent tout en bas des murs et peuvent remonter sur 1 m environ. Vérifiez également qu’il n’y a aucune source de fuite au plafond. Dans l’un ou les deux cas, il convient d’abord de traiter ces problèmes avant d’entamer les travaux de rénovation.

C’est toujours décevant de voir une peinture former des cloques, des bulles ou s’écailler. Néanmoins, dans la plupart des cas, les dégâts ne sont pas très graves et facilement récupérables.

Afin d’éviter ces situations, évitez d’appliquer de couches trop épaisses. Respectez les consignes mentionnées sur les pots concernant le dosage, le temps de séchage, la température d’application… Peindre un mur, un plafond ou un autre support n’est pas aussi simple qu’il paraît. Pour de résultats satisfaisants, l’intervention d’un professionnel est sûrement la meilleure solution.

Les étapes pour remédier à une peinture cloquant

Voici en quelques étapes ce que vous devez faire pour traiter une peinture cloquée :

  • Trouver une bonne peinture pour le support concerné : utilisez une peinture de qualité pendant les travaux de rénovation
  • Se débarrasser des boursouflures qui se trouvent sur le revêtement : servez-vous d’une spatule ou d’une brosse pour les gratter et éliminer les parties non — adhérentes
  • Poncer les arrêtes sur les parties des zones cloquées afin d’avoir une surface uniforme
  • Lisser le plafond ou le mur à recouvrir : appliquez un peu d’enduit en fonction de l’ampleur des dégâts
  • Après une peinture, laissez sécher : c’est après qu’elle sèche que vous pouvez poncer légèrement l’enduit
  • Passer des couches de finition après une sous couche appropriée

Si vous avez besoin de plus de conseils, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un magasin. Vous pouvez y consulter un expert qui sera en mesure de vous conseiller pour la réussite de vos travaux.

 

Profiter de conseils sur l’agencement intérieur de la maison en ligne
Les bonnes raisons de choisir un canapé d’angle