Publié le : 18 juillet 20236 mins de lecture

De nombreux foyers choisissent de laisser la place au chauffage à une installation plus moderne, mais bien plus confortable. Ce choix permet de laisser derrière soi la corvée de bois et de nettoyage pour un allumage instantané. Oui, une cheminée ouverte ou insert bois peut être remplacée au profit d’un chauffage à gaz. Il suffit d’avoir les informations adéquates et de suivre les étapes nécessaires pour en profiter dès le prochain hiver.

La prise de mesure du foyer existant

Afin de pouvoir adapter un nouveau poêle à gaz sans toucher à la structure existante, la prise de mesure du foyer existant est fondamentale, de manière à ce que les dimensions s’accordent. Ce point est important dans la mesure où il détermine le rendu esthétique de la pièce une fois le nouvel équipement installé. D’autant plus que cela contribue à éviter de toucher à la structure, ce qui générera de nouveaux travaux et de nouveaux délais pour rendre l’installation opérationnelle.

Après de cette étape, une fois les dimensions notées, il faut tenir compte de tous les détails du nouveau matériel, pour l’intégrer facilement sans toucher à grand-chose dans le foyer.

À parcourir aussi : Acheter un insert à bois design

La mise en place d’un conduit d’air frais adapté et le raccordement de l’équipement au tubage

Pour une utilisation optimale d’équipement à gaz, et pour mieux profiter du confort de cette installation, il faut que la pièce dispose d’une arrivée d’air frais suffisante. Aussi, le cas échéant, il faut penser à créer une arrivée d’air, ou augmenter celle qui existe si elle n’est pas adaptée. Pour ce faire, l’intervention d’un professionnel est toujours recommandée. Elle peut être effectuée directement à travers le mur, ou au niveau des structures d’ouvertures, portes et fenêtres.

Pour un poêle à gaz, l’option la plus choisie et celle du conduit dit « en ventouse » : un double tub concentrique permet de gérer à la fois l’alimentation en air (de manière complétement indépendante du logement) et le le tube d’évacuation des produits de combustion. Cela permet d’éviter les problèmes de dépression pouvant surgir avec la VMC ou encore la hotte aspirante de la cuisine.

Dans le cadre du remplacement d’une cheminée bois en une installation à gaz, il est impératif de s’assurer que le tubage est bien raccordé au nouvel équipement. Sinon, le professionnel qui se chargera de l’installation veillera aussi à effectuer les aménagements nécessaires, pour ne citer que l’adaptation de la nouvelle aération au type de chauffage. Cela inclut, entre autres, la distance à respecter entre les parois et le tube, tout en tenant compte de l’épaisseur du tubage.

Pour profiter du confort optimal de sa cheminée, il convient aussi de choisir un professionnel du gaz réputé pour fournir le combustible. Tout au long des travaux de remplacement de la cheminée traditionnelle en bois, les normes de sécurité doivent être respectées. D’autant plus que cela permet de bénéficier d’un rendement optimal en termes de son équipement moderne.

Dans tous les cas, pour une installation sécurisée, il convient de faire appel au service d’un professionnel, dont entre autres un adhérent de lemotiongaz.fr. Fort de plusieurs années d’expérience, et avec des points de ventes qualifiés et compétents, cette association vous aidera à convertir votre cheminée bois en une nouvelle installation alimentée par gaz pour profiter du confort en toute tranquillité.

À parcourir aussi : Guide en ligne sur la norme nf dtu 24.1

L’isolation

En aucun cas, l’isolation ne doit être négligée, une fois que le propriétaire décide de convertir sa cheminée bois. Le bâti de la cheminée doit être bien isolé, et ce, par le biais d’un tubage au niveau du conduit d’évacuation. Cela consiste concrètement à poser un tube en inox entouré d’isolant dans le système de conduit existant. Cette étape vise à garantir la sécurité en évitant les risques d’incendie. En même temps, cela contribue à l’optimisation des performances du système de chauffage.

Conseils pour un remplacement dans les règles de l’art

Dans tous les cas, avant de penser à un changement quelconque dans son système de chauffage, il faut aussi penser à la réglementation régissant ce secteur. Il faut ainsi respecter le DTU pour ce qui est de l’emplacement de la sortie du tubage, son diamètre et son isolation. Ainsi, il faut retenir qu’un permis de transformation ou rénovation est requis pour ce changement. Cette étape intervient après l’inspection de la cheminée par le ramoneur, à l’issue de laquelle, que le système est déclaré être adapté à un nouvel équipement plus moderne.

Au-delà de l’évacuation, l’alimentation en gaz doit aussi être vérifiée. Pour être en règle avec votre assurance habitation, il est en effet important de vérifier la totalité de l’installation. C’est pourquoi il est important de demande un certificat de conformité à votre installateur, indiquant l’ensemble des éléments de votre installation (ligne gaz, robinet et équipement installé).

Une fois les travaux réalisés, vous pourrez profiter au maximum du confort d’une chaleur réglable, à ajuster en fonction de ses besoins. Cela résulte du fait que ce type d’installation est équipé d’une télécommande permettant de régler à distance la flamme pour apporter la chaleur sans bouger de son canapé.